CFRIES

Centre Franco-Russe d’Intelligence Economique et Stratégique

07 juillet 2006

BP prêt à acheter des actions Rosneft... pour se développer en Russie

Challenges.fr | 06.07.2006 | 16:16

La compagnie pétrolière britannique BP est prête à acquérir une part de Rosneft, groupe pétrolier public russe qui devrait entrer en Bourse mi-juillet à Moscou et Londres, assurait Vedomosti mercredi 5 juillet. Le quotidien russe des affaires révèle que "BP est prêt à acheter des actions Rosneft à un prix plus élevé que celui du marché", selon des sources proches du britannique.
D'après Vedomosti, Rosneft aurait proposé à une quinzaine de majors internationales du pétrole de faire une offre pour 5% des actions de la compagnie. Néanmoins, les firmes hésitent en raison du coût élévé: de 5,85 à 7,85 dollars par action, ce qui valorise Rosneft entre 60 et 80 milliards de dollars.

"Le marché n'est pas prêt à payer une somme aussi élevée"

"Rosneft et le gouvernement russe ont besoin d'aide: ils veulent vendre cher mais le marché n'est pas prêt à payer une somme aussi élevée", a expliqué un collaborateur de BP cité par le journal. BP serait donc en mesure d'exaucer les vœux de Rosneft, en contrepartie de conditions plus favorables pour ses projets en Russie. Chez BP à Londres, on se refusait à tout commentaire sur l'introduction en Bourse d'une autre compagnie.
De plus, le quotidien britannique The Guardian assurait mardi que le directeur général de BP, Lord Browne, était prêt à investir dans le groupe russe malgré sa réputation controversée. En effet, depuis que Rosneft a repris Ioukos, ex-numéro un du pétrole russe, les avis divergent à son sujet. "La réputation est un des facteurs à considérer, mais la compagnie reste ouverte et tout dépendra en fin de compte du prix", a indiqué une source.

La cinquième plus grosse mise en Bourse?

D'autres firmes semblent intéressées. C'est le cas, notamment, du pétrolier chinois CNPC dont la participation dans le géant russe s'élèverait à 3 milliards de dollars, et du malaisien Petronas pour 2 milliards de dollars.
Lundi, Rosneft a été autorisé à mettre sur le marché un maximum de 14,3% de son capital, et compte lever jusqu'à 11,6 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse, soit potentiellement la cinquième plus grosse de l'histoire.
Par ailleurs, BP est présent en Russie par sa société commune TN-BP, dont il détient 50%. TNK-BP, deuxième producteur de brut russe est en compromis avec le géant gazier russe Gazprom, entre autres pour le développement d'un champ gazier géant en Sibérie orientale, Kovykta.

Posté par CFRIES à 00:34 - Energie & Métal - Permalien [#]