CFRIES

Centre Franco-Russe d’Intelligence Economique et Stratégique

12 avril 2008

Mystérieuse éclipse d'un businessman américano-russe

Riga, Antoine Jacob
09/04/2008 | Mise à jour : 09:00 |

Disparu depuis la mi-mars, Leonid Rozhetskin, lié au milieu du cinéma à Hollywood, a-t-il été enlevé, assassiné ou a-t-il mis en scène sa propre disparition ?

Avec sa plage de sable blanc longeant le golfe de Riga, la cité balnéaire lettone de Jurmala était un lieu de villégiature favori des membres de la nomenklatura soviétique. Depuis le retour du pays balte à l'indépendance, en 1991, ce sont les nouveaux riches de la Russie voisine qui y investissent. Là, le manoir de Leonid Rozhetskin est d'allure presque modeste comparé aux autres demeures rénovées.

Que s'est-il passé, à la mi-mars, derrière ses grilles en fer forgé et sa façade couleur crème ? Le propriétaire des lieux, un homme d'affaires américain d'origine russe, habitué de la jet-set et marié à un ancien mannequin, a disparu. Enlèvement, meurtre, mise en scène de disparition ? La police lettone indique travailler dans ces trois directions, alors que la mère de l'intéressé croit en la thèse d'un assassinat téléguidé par Moscou.

Une chose est sûre : celui qui est né en 1966 en URSS, a émigré aux États-Unis à l'âge de 13 ans avec sa mère, a fait fortune dans la finance dans la Russie post-soviétique, avant de se reconvertir dans le cinéma à Hollywood et dans les médias à Londres, a bien fait étape en Lettonie à la mi-mars. Il y est arrivé à bord de son jet privé.

Ensuite, les versions divergent. Selon un employé letton du disparu, celui-ci a quitté sa résidence au volant de son 4 × 4 rouge, le 16 mars à 7 h 30. Une autre source, citée par un quotidien letton en langue russe, Telegraf, affirme que, cinq heures plus tôt, un chauffeur de taxi a conduit Rozhetskin à destination d'un club homo de Riga, en compagnie de deux hommes.

Interrogée par le journal britannique Mail on Sunday, la mère de l'homme d'affaires, Elvira Rozhetskina, a qualifié cette insinuation de diffamante. Selon elle, son fils «a été assassiné parce qu'il parlait de corruption au sein du gouvernement russe». Il s'apprêtait à faire des révélations et se sentait menacé, assure-t-elle.

De fait, le disparu a eu maille à partir avec le ministre russe des Télécommunications, Leonid Reïman, connu pour être lié au FSB (les services de renseignements intérieurs) et proche de Vladimir Poutine. LV Finance, la société d'investissement cofondée par Rozhetskin en Russie, a été impliquée dans un imbroglio portant sur la revente de 25 % des actions qu'elle détenait dans MegaFon, le troisième opérateur russe de téléphonie mobile.

Extorsion et abus de pouvoir

En 2006, la justice russe a accusé l'homme d'affaires d'avoir volé l'argent qu'un fonds d'investissement basé aux Bermudes, Ipoc, s'apprêtait à utiliser pour racheter ces actions. Reïman a été soupçonné un temps d'être derrière ce fonds. En dépit d'un accord à l'amiable qui a mis fin aux poursuites contre Rozhetskin, ce dernier a porté plainte pour extorsion et abus de pouvoir contre Reïman aux États-Unis.

L'Américain a-t-il disparu parce qu'il gênait ? Du sang a été retrouvé à son domicile de Jurmala qui, selon les premières analyses, est le sien. L'employé qui a vu en dernier Rozhetskin a été arrêté la semaine dernière. Il est suspecté de meurtre. Selon Telegraf, il aurait travaillé dans le passé pour une agence affiliée à l'ex-KGB, ce que dément la police.

Celle-ci se refuse à exclure la thèse d'une mise en scène. Le jet du disparu a été vu depuis en plusieurs points du globe. À Oslo notamment, où un homme montait à bord le visage dissimulé par une veste. Rozhetskin chercherait-il à se faire passer pour mort parce qu'il craint pour sa vie ? Ou pour se faire de la publicité avant le lancement d'un long-métrage qu'il a produit avec le fils de Michael Eisner, l'ancien patron de Disney ? Le film traitera de… la mafia russe.

Source : http://www.lefigaro.fr

Posté par CFRIES à 22:20 - Corruption & Fraudes - Permalien [#]